• La lune de Viéville

     lune.JPGJ'ai graphité à larges traits un papier pour faire apparaître la gueule de l'ange mais la feuille assombrie par les ombres crayonnées est restée lettre morte.
    J'ai voulu serrer la journée entre mes mains dans un bol enfumé et rester ainsi jusqu'au bord des cils d'un soleil plongeant dans l'ouest pour me sentir apaisée, le souffle en équilibre entre l'inspire et l'expire - Je me suis mise à saigner.
    J'ai songé aux Tristes Filandières mais Atropos me fait reculer. Puis-je  filer la laine si ma vie sous la lune à trois temps valse sur des noeuds défaits  ?